10/23/2009

Le Théâtre Romea, 1905

Le Romea était un petit théâtre en bois assez ordinaire, aux sièges de planches, le tout formant une baraque et situé face à l'ancienne plage de la ville, en bas du cimetière juif de la rue du Portugal. Durant les quelques années de son existence, des représentations de l'art scénique local, interprétées par des amateurs de la cité, los aficionados et par des troupes de passage,venaient égayer les soirées du samedi et dimanche, recréant ainsi un public ingénu, aprés son inauguration au début de l'année 1905.



Extrait de:
Tanger. Regards sur le passé...Ce qu'il fut
I. Assayag. 2000

Construit à ses frais par Don Abelardo Sastre, une personnalité de grande envergure, de nationalité anglaise et aimant beaucoup Tanger, le théâtre "Romea" connut dans ses premiers temps, un succès assez notable, dú à l'effort de publicité dans la presse de l'époque. Les prix en général étaient modestes et variaient alors selon la "commodité des sièges", conçus en bois, allant de 2,50 pesetas au "palco" à 1,50 en "luneta" jusqu'à 0,50 pesetas aux gradins (el gallinero).

En 1910, par suite des pluies diluviennes qui inondèrent complètement le théâtre Romea, s'enfonçant sous le terrain qui cédait de plus en plus, la direction décida d'urgence de quitter les lieux et d'aller à autre part, plus sûr, à l'abri de l'eau. On s'y installa sur la montée du Paseo Cenarro, à l'intersection de deux quartiers opposés de la ville, le Marchan et la vieille cité, avec le "Petit Socco" et son monde environnant. Au rez-de-chaussée d'un petit immeuble, le Romea, dans son nouveau local, approprié pour la circonstance, continua à animer ses spectateurs encore quelque temps mais sa décadence commençait déjá à se laisser sentir pour ce qui allait de l'art scénique.

No hay comentarios:

Publicar un comentario